logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.
[contact-form-7 404 "Not Found"]

Application de réalité augmentée pour la culture, le patrimoine et le tourisme

La réalité virtuelle et la réalité augmentée dans le secteur touristique permettent principalement aux visiteurs de découvrir des monuments qui ont été endommagés ou détruits au cours du temps.

Application de la Hunaudaye : la réalité augmentée au service du patrimoine

Par exemple, l’application du château de la Hunaudaye en Bretagne intègre et reconstruit virtuellement ce témoignage du Moyen-Âge. Elle offre des solutions pédagogiques et adaptées aux visiteurs du château afin de valoriser le patrimoine.

La particularité de cette application est qu’elle a été développée pour servir de soutien aux visites guidées. Équipés de tablettes Androïd, les guides du château de la Hunaudaye font découvrir les fastes du château à leurs visiteurs, depuis plusieurs points de vue en extérieur du château, depuis la cours centrale et même à l’intérieur des anciennes cuisines par exemple. C’est un guide touristique interactif dans lequel le modèle 3D virtuel se superpose à l’environnement réel. Des contenus multimédias ont été intégrés afin d’enrichir la visite. L’utilisateur peut aussi accéder à des commentaires et des événements relatifs au site historique qu’il visite.

Les entreprises utilisent le virtuel pour faire revivre la mémoire et redonner une accessibilité à certains territoires. Ces nouvelles technologiques permettent ainsi de conserver une mémoire et de mettre en valeur le patrimoine. Elles doivent être utilisées pour remettre dans le contexte ce qui existe ou a existé.

La création de ces applications est aussi souvent l’occasion d’engager des recherches complémentaires afin de retrouver l’évolution du château.

Application Arromanches 1944 : la réalité augmentée animée pour revivre le Débarquement

Dans l’application Arromanches 1944, l’agence BIPLAN a reconstitué sur la base de documents, de témoignages et d’archives historiques, le Débarquement des alliés sur les plages de Normandie. Au travers de sons, vidéos et de réalité augmentée animée, le visiteur peut découvrir l’histoire de façon interactive et originale.

ARROMANCHES 1944 : REALITE AUGMENTEE de biplan.

Aujourd’hui, les monuments ont une vie numérique en plus de leur vie in situ.
Les réseaux sociaux, les jeux en ligne, et les parcours en réalité augmentée y contribuent. Au travers de cette mixité des usages, les monuments constituent une nouvelle expérience et se dotent de nouveaux moyens d’accompagnement de visite de façon participative et originale.

Au Louvre, la réalité augmentée pour mieux appréhender les œuvres

Lors d’une visite de musée, on cherche à apporter au visiteurs des informations autrement que par des simples panneaux avec l’utilisation des nouvelles technologies (réalité augmentée, immersion, vidéo..). Le musée peut également mettre en scène des objets avec la réalité augmentée, comme l’a fait le musée du Louvre ; et permettre aux visiteurs de mettre en situation l’objet et donc d’appréhender autrement les œuvres.

Ainsi, la réalité augmentée donne de l’attractivité aux territoires et aux musées et fait vivre une nouvelle expérience originale tout en éveillant les consciences des visiteurs. Elle apporte un supplément d’information sur le site et valorise l’existant avec cette nouvelle expérience.

Dans les applications utilisant la réalité augmentée, la scénarisation est très importante. Il faut faire participer et intéresser l’utilisateur à ce qu’il découvre. En outre, la scénarisation permet de séparer le savoir concret et existant de l’hypothèse liée à un patrimoine.

Enfin, il faut inciter les gens à partager, défier leurs amis, résoudre une énigme. Bref, créer de l’engagement.

Les sites historiques et culturels doivent devenir une expérience partagée et marquer les visiteurs, notamment ceux pas attiré par la culture dans un premier lieu.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.