logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.
[contact-form-7 404 "Not Found"]

44 screens dépose un brevet en réalité augmentée

Le studio 44 screens a déposé un brevet lié à l’interprétation de l’image. Ce brevet souligne les capacités en recherche fondamentale de l’équipe de 44 screens et de ses liens avec quatre laboratoires de recherche français, espagnol et canadiens.

L’image, au cœur de la recherche

Une bonne interprétation ou caractérisation des informations contenues dans une image dépend de la qualité des techniques utilisées. Ainsi, les recherches se focalisent sur les caractéristiques physiques de l’image. Par exemple, on peut se servir de sa texture pour l’identifier, la caractériser et ainsi extraire les informations contenues dans celle-ci.

En effet, pour caractériser une image, on y cherche à déterminer ce qu’on appelle des « signatures » et à détecter des « patterns ». La détermination de ces signatures, généralement appelées descripteurs, est donc une étape cruciale dans la phase de caractérisation de l’image. Plusieurs méthodes de construction ou de détermination des descripteurs sont connues dans le traitement d’image. Chacune de ces méthodes est plus ou moins précise et implique l’utilisation de ressources informatiques plus ou moins importantes.

Les caractéristiques du brevet

La présente invention concerne un procédé de caractérisation d’une image au moyen de plusieurs moyens informatiques. Le procédé inventé par le studio franco-canadien 44 screens nécessite moins de ressources informatiques. Il fait notamment appel à une fonction entropie de Shannon modifiée. Il nécessite l’utilisation d’au moins une mémoire et d’au moins un processeur pour l’exécution du procédé.

Le fruit d’une collaboration internationale

Le brevet est le fruit d’une collaboration internationale entre quatre organismes :

Ce projet de recherche a été rendu possible grâce au soutien financier de la Région Normandie, de l’Union Européenne (FEDER), de l’ANRT et de BPI France.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.